LOGO%20Outdoor%20Experts%20magPNG2_edite

Le magazine de l'économie des sports outdoor

Evolution 2, racheté par la Compagnie des Alpes

L’exploitant de domaines skiables a annoncé l’acquisition du réseau des écoles de ski et prestataires d'activités outdoor, Evolution 2.



En discussion depuis juin 2018, le rachat d’Evolution 2 par le groupe Compagnie des Alpes (CDA) est désormais finalisé. Présenté comme « un expert du ski et de l’outdoor et de l’organisation d’événements avec 55 activités en France et à l’étranger via un réseau de 24 franchisés », Evolution 2 est consolidée par intégration globale à compter de début août 2021. Le leader mondial des domaines skiables prend une participation majoritaire de 60 % de dix sociétés sous licence implantées dans les Alpes françaises, dont cinq dans les stations où il opère (Tignes, Val d’Isère, La Plagne, Les Arcs, Peisey-Vallandry, mais aussi Val Thorens, Avoriaz, Chamonix, La Clusaz et Megève). Avant-crise, les facturations de cet ensemble s’élevaient à 12 millions d’euros. Les 40 % de capital restant des sociétés pourront être rachetés dans les cinq ans.


Vers une diversification été/hiver

Grâce à cette opération qualifiée de stratégique (Ndlr, le montant n’a pas été communiqué), la Compagnie des Alpes confirme sa diversification et le développement de ses activités montagne hiver/été. « Avec l’objectif d’offrir toujours plus d’activités indoor et outdoor à nos clients », explique David Ponson, directeur des domaines skiables et des activités outdoor à la CDA, qui n’hésite pas à rappeler que « le ski finance le ski et bien plus. » Un moyen pour l’exploitant, qui ne veut plus dépendre autant des remontées mécaniques, de sécuriser son modèle économique.

Pour Hervé Favre, fondateur d’Evolution 2, qui était à l'origine un réseau d’écoles de ski créé en 1987 à Tignes, « cette complémentarité avec la CDA n’est pas nouvelle puisque nous avions déjà remporté un appel d’offre en 2016 pour accompagner le groupe à l’international. » Si, au départ, le dirigeant n’était pas vendeur (il détient personnellement trois sociétés sous licence), « la stratégie de la CDA centrée sur l’expérience client, en lien avec les nouveaux comportements sociétaux, a fini de nous convaincre. De plus, ce rapprochement va nous permettre de grandir plus vite et d’accélérer nos développements. » Toujours à la tête de l’entreprise en tant que directeur général, Hervé Favre a d’autres projets, comme la création d’un véritable camp de base de l’outdoor.


Patricia Rey