Le magazine de l'économie des sports outdoor

La FFA adopte le kilomètre-effort en trail



A compter du 1er janvier, les trails labellisés par la Fédération d’athlétisme prennent en compte la notion de kilomètre-effort (KE), initiée par l’Association internationale de trail running (ITRA) et déjà adoptée par la Fédération internationale (IAAF). Le comité directeur de la FFA a approuvé cette proposition de la commission nationale running, appliquée au niveau international depuis trois ans, et permettant de quantifier plus facilement la distance en présence d’un dénivelé. Désormais, cent mètres de dénivelé ajoutent un kilomètre à la distance du parcours. Concrètement, la longueur d’une course de 50≈km avec 1 500 m de dénivelé sera rebaptisée 65 km-effort.
« Cette unification, qui s’accorde avec une demande des pratiquants, leur permettra de mieux se repérer. Les autres pays suivent le mouvement », indique Michel Huertas, présent de la commission nationale running à la FFA. Parallèlement, le nombre de catégories de courses trail passe de
3 à 7, allant du format XXS (16 à 22 km) à XXL (plus de 210 km). Quelque
1 700 épreuves labellisées sont concernées par cette évolution. Les championnats de France de trail, pour leur part, n’adopteront la modification que lors de l’édition 2021, l’épreuve 2020 ayant été attribuée dans un format défini il y a déjà deux ans. Il n’en reste pas moins qu’il est difficile de mettre les épreuves de trail dans des cases formatées, tant chaque course demeure unique. Aux critères de distance et dénivelé, il faudrait ajouter la nature du terrain, le climat, ou encore l’altitude. Pas simple ! ///MQ


©M.Dalmasso/La Plagne

© 2018 Outdoor Experts

Mentions légales

Crédits photos : ©Haibike ©Crespeau Nissan Outdoor Games ©Aurélien Ducroz/Eric Gachet ©POWER BAR ©Millet/B.Delapierre