Le magazine de l'économie des sports outdoor

Picture mise sur la franchise et la transparence


La marque au positionnement éco-responsable développe son réseau à l'enseigne. Picture Organic Clothing avait créé en 2019 son premier magasin en propre à Clermont-Ferrand, sa ville d'origine. La marque vise maintenant Paris où elle va ouvrir sa seconde boutique en propre en septembre 2021. Les premières boutiques franchisées avaient, elles, vu le jour en 2016 à Lyon et Annecy et sont actuellement au nombre de 15. Les toutes dernières ont ouvert leurs portes fin 2020 à La Rochelle, Montpellier et Saint-Etienne. Trois autres sont en projet dans le courant de l'année 2021 à Metz, Rouen et Saint-Malo. Julien Durant, cofondateur de la marque, estime que la maturité du réseau de franchisés sera atteinte avec une quarantaine d'unités. Il souligne également l'importance du développement à l'international pour Picture, qui réalise 67 % de son chiffre d'affaires (30 M€ en avril 2020) à l'export. Le plus gros chantier étant celui des marchés allemand, suisse et autrichien. La marque vise en priorité Innsbrück où elle compte ouvrir (en franchise ou en propre) un point de vente pour l'automne 2022. «L'internationalisation est la pierre angulaire du succès. Nous sommes très affectés par la crise du Covid, mais nous avons la chance de réaliser 20 % de notre business en Amérique du Nord, ce qui compense une partie des pertes en Europe », indique Julien Durant.

Par ailleurs, la marque qui est maintenant certifiée B.Corp, a entrepris un travail de cartographie de l'empreinte carbone de l'intégralité de sa chaîne de valeur. « C'est un énorme travail d'enquête et de travail sur nos sourcings et c'est un travail collectif avec nos partenaires », précise Julien Durant, « nous voulons être des dynamiteurs d'idées, changer les habitudes et les comportements ». Picture mise ainsi pour sa collection d'hiver prochain sur la membrane X.Pore, déjà introduite dans les gammes de cet hiver, mais maintenant disponible sur tous les vêtements de protection. En polyoléfine, cette membrane imper-respirante ne contient aucune matière fluorée et ne nécessite pas l'utilisation d'un solvant pour créer les pores. De même, la marque avait réalisé cet hiver une partie de ses collections avec un polyester bio-sourcé à base de déchets de canne à sucre. Cette matière sera utilisée pour 60 % des vêtements techniques de l'hiver 2021-22. « Elle offre un même niveau de fonctionnalité que des matières synthétiques mais avec un impact réduit tout en permettant de sortir de la pétrochimie », poursuit Julien Durant. La gamme Utility, très technique et fonctionnelle, mais avec des codes urbains, des lignes très pures et un parti pris monochrome, sera aussi un point fort de la collection d'hiver prochain. Enfin, Picture Organic Clothing mène aussi un vaste chantier pour arriver à éliminer les polybags qui emballent les produits. //MB