Le magazine de l'économie des sports outdoor

Moncler prend le contrôle de Stone Island

Recomposition en vue dans l’univers du streetwear haut de gamme : après le rachat de Supreme par VF Corp en novembre dernier, c'est le groupe italien Moncler qui annonce l’acquisition de son compatriote Stone Island.

Moncler a annoncé le rachat de Sportswear Company, propriétaire de la marque Stone Island, pour la somme de 1,15 milliard d’euros. L’opération sera finalisée dans le courant du premier semestre 2021.


Pour la marque de doudounes de luxe, rachetée en 2003 par son directeur artistique Remo Ruffini, cette opération réunit deux marques au positionnement similaire entre sport technique et casual luxe, au fort potentiel de développement. Le communiqué va même jusqu’à comparer le Stone Island d’aujourd’hui au Moncler de 2010, lorsque la marque de doudounes d’origine grenobloise, qui pèse aujourd’hui 1,6 milliard d'euros réalisait un chiffre d'affaires de 'seulement' 283 M€.


La marque Stone Island a été créée dans les années 1980 par Massimo Osti. Elle est aujourd’hui dirigée par Carlo Rivetti. Le dernier CA s’établissait à 240 M€ sur l’exercice 2019/2020, avec une belle marge de progression.


Même approche chez VF avec Supreme. Le groupe américain prévoit que la marque fondée par James Jebbia dans les années 1990 à New York, pourrait réaliser un CA de 500 M$ en 2022 et vise à terme le milliard de dollars de ventes.


Pour l’heure, les deux marques ont une politique de distribution très différente, Supreme contrôlant à 100% son réseau de boutiques et son e-shop, alors que le « wholesale » occupe encore 78% du CA de Stone Island.


//Sophie Bramel