Le magazine de l'économie des sports outdoor

Maloja s’inspire du Bhoutan


Maloja est allée pour l’été 2020 puiser son inspiration dans
 ce pays himalayen, et en particulier dans le village de Laya,
 où vivent des nomades éleveurs de yacks ayant conservé leurs habits traditionnels. Le résultat reste

fidèle au style de la marque, très coloré, avec un travail spécifique sur l’ensemble des couleurs et des matières. Maloja, qui utilise de plus en plus de coton bio et a banni les traitements avec PFC, met aussi l’accent sur le chanvre. Elle l’a par exemple employé pour des produits de sa gamme VTT comme tee-shirts et sweats. « Le besoin de compression et d’extensibilité est moins marqué pour le VTT
que pour le vélo de route, ce qui nous permet d’utiliser cette matière », précise Maryline Castilla, responsable de la marque chez Sportpulsion, le distributeur pour la France. Pour des vestes urbaines imperméables avec lamination polyuréthane,
 le chanvre est mélangé à du polyester recyclé, ce qui lui donne un aspect chiné. Maloja enrichit aussi son offre avec l’arrivée pour l’été prochain d’une gamme féminine dédiée au yoga en coton/Spandex qui propose une silhouette près du corps pour la pratique et une autre plus «loose» pour la relaxation. Par ailleurs, afin de promouvoir ses gammes axées performance,
la marque a noué plusieurs partenariats comme avec l’équipe des Pushbikers en vélo de route ou celle des Rocky Moutain
en VTT. Maloja avait également signé cet hiver un partenariat pour quatre ans avec l’équipe américaine de biathlon afin
de renforcer son assise dans le ski de fond. /// MB