top of page
LOGO%20Outdoor%20Experts%20magPNG2_edite

Le magazine de l'économie des sports outdoor

THERMOLITE(R)_Active_Textile_Waste_Ad-FR-600x200.gif
  • Rédaction

Eddy Ferhi, Asics France : « le running, une valeur refuge »

Nommé en octobre dernier, le nouveau directeur marketing d’Asics France dévoile sa vision du running, entre pratique, consommation et business.



Arrivé chez Asics il y a plus de six ans, en charge notamment des activations de la marque et du sport marketing, Eddy Ferhi a été nommé au poste de directeur marketing pour la France en octobre 2022, succédant à Arnaud Leroux (parti chez Decathlon). Pas de gros changement donc pour l’ancien international français de hockey sur glace, il connait la marque et ses valeurs, et sait « à quel point elles sont en phase avec l’époque. » D’autant que même si la période est compliquée contextuellement, l’équipementier japonais s’en sort plutôt bien : « Asics surfe sur une bonne dynamique, confirme-t-il. Entre la crise Covid, la guerre en Ukraine, l’inflation et la situation actuelle, le climat est un peu particulier. Mais souvent, le sport en général, et le running en particulier, est une valeur refuge, une activité qui se porte bien pendant les crises sociétales parce que les gens ont besoin de reconnecter aux choses plus essentielles. Les niveaux de pratique sont très élevés et le marché reste dynamique.» Le responsable souligne néanmoins une certaine évolution quant à la manière de consommer : « que ce soit pour une question de pouvoir d’achat ou pour des raisons écologiques, la fréquence d’achat est impactée par ce contexte. Les consommateurs sont prêts à payer plus cher leur chaussures, mais moins souvent qu’avant. »


Le running une valeur refuge donc. Et Asics, une marque repère. L’équipementier nippon a ainsi gagné 4 points de parts de marché cette année selon les chiffres NPD, dépassant le cap des 40% de parts de marché sur le business running France. Sur le trail, la marque reste numéro 2 derrière Salomon « même si on a fait des trimestres à la première place », note-il. Outre le contexte, ces bonnes performances s’expliquent aussi par les produits selon le responsable, et cette stratégie de « se remettre toujours en question. » Exemple avec la Metaspeed sortie l’année ou le lancement récent de la Nimbus 25 qui a été pas mal revue, notamment au niveau du gel et de la mousse pour être plus légère et plus dynamique. Autre nouveauté attendue pour la deuxième partie de l’année, la nouvelle Kayano avec de nouvelles technologies censées révolutionner le soutien de pronation. //T.H


Comments


bottom of page