top of page
LOGO%20Outdoor%20Experts%20magPNG2_edite

Le magazine de l'économie des sports outdoor

THERMOLITE(R)_Active_Textile_Waste_Ad-FR-600x200.gif
  • Rédaction

Des magasins Endurance Shop candidats au rachat de leur enseigne

Plusieurs franchisés d'Endurance Shop, l'enseigne du groupe Go Sport spécialisée dans la course à pied, se cherchent un avenir en toute indépendance.


Depuis le placement en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Grenoble du groupe Go Sport le premier février dernier, deux repreneurs qualifiés de « sérieux » se sont positionnés pour le rachat du distributeur : le groupe britannique Frasers (Direct Sports) et le groupe Intersport France.

L'occasion pour plusieurs franchisés d'Endurance Shop de reprendre leur indépendance. Pour rappel, l'enseigne spécialisée running, regroupant alors 45 magasins, a été rachetée par le groupe Go Sport en 2018 pour un montant de l'ordre de 700K€. Selon nos informations, quatre franchisés de l’enseigne Endurance Shop ont déposé une offre de rachat de la marque, suivis par une dizaine d’autres magasins du réseau. Pour quel montant ? « Plusieurs dizaines de milliers d’euros », nous indique une source proche du dossier, sans plus de précision. « Nous avons posé une offre sérieuse et ambitieuse. Nous ne souhaitons pas être intégrés à Intersport ni à Frasers. Nous avons déjà fait l’essai avec Go Sport et ça n’a pas marché. »


Alors qu’un GIE était à l’origine envisagé dans ce projet 100% financé sur fonds propres, une nouvelle configuration tend à se dessiner, celle d’une SAS « avec beaucoup de libertés pour les magasins qui nous rejoindraient », explique cette même source. L’enjeu de cette démarche est donc limpide : revenir à ce qu’était Endurance Shop auparavant, loin de la structure rigidifiée depuis l’acquisition par Go Sport. « Avec une diminution des coûts, une mutualisation des moyens… remettre du service au service des magasins indépendants. » Verdict le 18 avril prochain lors de l’examen du plan de redressement par le tribunal de commerce. Mais si l’offre estampillée Endurance Shop n’aboutit pas, les potentiels repreneurs font savoir qu’un plan B est d’ores et déjà prévu… //T.H


Comments


bottom of page