Le magazine de l'économie des sports outdoor

Millet-Lafuma, Odlo... cordée solidaire dans l’outdoor face au Covid-19

Alors que la demande de masques, blouses et lunettes pour le personnel soignant et d'autres travailleurs en première ligne, a explosé ces dernières semaines, la filière outdoor se mobilise. Ainsi, le groupe Millet-Lafuma annonce la production de 900 blouses en coton polyester homologué, lavables et réutilisables, dans son usine de Sarvar en Hongrie.

Son directeur général, Frédéric Ducruet, est en relation avec les services concernés, dont la préfecture et les services médicaux de Haute-Savoie, « pour effectuer la meilleure distribution possible, en fonction des priorités ». Le groupe a également équipé un EPHAD dans la Drôme, près de l'usine historique de Lafuma. « Les passionnés de montagne le savent bien : la solidarité et l'entraide sont des valeurs essentielles. C'est dans cet état d'esprit que nous avons réfléchi à la manière d'apporter notre contribution à l'effort collectif, le plus rapidement possible dans ce contexte de pandémie », explique Frédéric Ducruet.


Le groupe italien Salewa-Oberalp, basé à Bolzano (Haut-Adige), a lancé début mars la production hebdomadaire de 50 000 masques en coton polyester et de 800 blouses en Gore-Tex destinés aux services sanitaires. Parallèlement, le groupe s'est tourné vers son producteur chinois pour commander 600 000 blouses ainsi que 16,5 millions de masques chirurgicaux et de masques FFP2 qui ont été importés en Europe.


Dans ce contexte de "forte pression d'approvisionnement", les particuliers ne sont pas oubliés. La marque suisse Odlo contribue ainsi à l'effort général en convertissant son usine du Portugal à la fabrication de masques lavables et réutilisables, certifiés Oeko-Tex. Ceux-ci sont distribués aux établissements médicaux et maisons de retraite. Dès le début du mois de mai, les masques seront disponibles à la vente aux particuliers à travers le site de vente en ligne de la marque.


De son côté, Milf Sunglasses, la marque de lunettes de soleil " Made in la France", a fabriqué et monté 243 paires de lunettes de protection (110 paires sous la forme de dons et le reste à prix coûtant), à l’initiative de l’association Les Opticiens de Savoie, pour équiper notamment le personnel médical du CHU de Chambéry. « Je suis parti du modèle Amilf (le premier de sa collection), très couvrant et destiné aux sports de glisse, dont j’ai remplacé les verres solaires par des verres transparents », explique son fondateur Benjamin Dubail.

À court de verres, il a lancé un appel sur Linkedin. Depuis, le jeune dirigeant croule sous les demandes qui émanent de la France entière pour faire face à la pénurie mais déplore de pouvoir répondre à toutes, faute de trésorerie.


D'autres entreprises , qui ont gardé la maîtrise de leur production ou un atelier de confection, fabriquent des masques de protection, comme La Sportiva, Thuasne, Uyn ou Salomon (lire articles ci-contre) mais aussi Ultime Sport à Saint-Pierre de Chartreuse (Isère), 1083 à Romans (Drôme), les Tricots Saint-James (Manche) ou encore, plus loin, Osprey dans le Colorado. Quant à Fusalp, elle a choisi de soutenir financièrement la recherche. Le spécialiste des vêtements de ski et de la mode urbaine s’est engagé à reverser 10 % des ventes générées en avril sur son e-shop fusalp.com à l’Institut Pasteur. /// PR

(mise à jour 21/04/20)

© 2018 Outdoor Experts

Mentions légales

Crédits photos : ©Haibike ©Crespeau Nissan Outdoor Games ©Aurélien Ducroz/Eric Gachet ©POWER BAR ©Millet/B.Delapierre