Le magazine de l'économie des sports outdoor

Le groupe Lafuma-Millet en légère progression


L’année 2016 a été marquée par l’arrivée à la tête du groupe suisse Calida –propriétaire des marques Lafuma, Millet, Eider, Oxbow– d’un nouveau pdg, Reiner Pichler, qui a indiqué vouloir « se concentrer sur le développement de ses marques propres, posant ainsi les fondations d’une croissance rentable », estimant par ailleurs que « le développement sur le marché digital est crucial (…), en combinaison avec ses propres magasins et ses partenaires wholesalers, pour développer le commerce multimodal permettant à ses clients des achats sur le net et dans ses boutiques. » Une politique qui se traduit notamment chez Millet par un développement des boutiques monomarques, le plus souvent en partenariat avec des détaillants clients de la marque.

Dans un communiqué le groupe indique que les ventes du Groupe Lafuma sont en progression de 2,5%, pour s’établir à 167,1 millions d’euros. Le résultat opérationnel courant du groupe s’est amélioré de 25%, passant de 3 M€ en 2015 à 3,8 M€ en 2016.

« Le chiffre d’affaires du pôle Montagne, spécialiste des activités de montagne et de ski, a encore souffert des conditions climatiques défavorables et de l’arrêt de la marque Killy, mais les mesures d’efficacité opérationnelle, les bénéfices de l’intégration des trois marques au sein de la structure Millet Mountain Group à Annecy, la politique d’achat plus prudente et la réduction de la taille des collections, principalement chez Eider, ont permis d’en compenser les effets. Les ventes se sont élevées à 102,3 M€, en amélioration de 2,9% par rapport à 2015. La marque Millet voit ses ventes augmenter de 6,1%, celles de Lafuma sont en croissance de 9,7%, confortant la première évolution positive constatée au second semestre 2015, alors que les ventes de la marque Eider sont en diminution de 12,9 % (soit 2,7 millions d’euros), marquées par l’arrêt de la marque Killy.

La contribution opérationnelle du pôle montagne, en croissance de 4,7%, s’établit à 20,3 millions, soit 19,8% des ventes, contre 19,5% en 2015.

Le pôle Mobilier qui fabrique et distribue du mobilier de jardin sous la marque Lafuma Mobilier, montre des performances extrêmement satisfaisantes pour la troisième année consécutive, depuis sa prise d’autonomie. Le pôle est positionné sur une niche intéressante du mobilier d’extérieur et trouve son succès dans son excellente qualité « Made in France », son design et son haut niveau de confort.

Les conditions climatiques en 2016 n’ont pas été aussi favorables qu’en 2015, néanmoins, la baisse des ventes sur le marché traditionnel français a été favorablement compensée par le développement des ventes à l’international et par les ventes du canal internet.

Les ventes de 2016 sont ainsi en croissance organique de 8,7% et s’élèvent à 38,4 millions d’euros, conduisant à une augmentation de la contribution opérationnelle de 1,2 million, soit 11,5%.

Le pôle Surf, avec 90% de ses ventes sur le marché français, a été affecté par un marché en difficulté et l’absence de touristes dans les régions côtières où Oxbow fait une grande partie de ses ventes, s’est ressentie sur le chiffre d’affaires.

Malgré la baisse du chiffre d’affaires de 3,5 % après une baisse de 12% en 2015, ramenant les ventes à 25,3 millions d’euros, et grâce à des mesures d’économie de coûts et de redressement de la marge, le pôle Surf a vu sa contribution opérationnelle augmenter de 8,7% à 5,1 millions d’euros, soit 20% des ventes.

La mise en œuvre de la stratégie a conduit le Groupe à modifier sa distribution aux Etats Unis, à entamer la fermeture de ses filiales à Hong Kong et à déplacer et réorganiser son usine en Chine, conduisant à des « autres charges opérationnelles » nettes de 1,1 million d’euros. Une provision technique, réversible, de 2,6 millions d’euros pour dépréciation, a également a été comptabilisée en 2016. Ces provisions concourant à un résultat net négatif de 1,3 million d’euros.

Le modèle du Groupe, qui s’appuie sur un portefeuille de marques fortes, autonomes au plan opérationnel et équilibré en termes de risques, fera ses preuves à court terme.

Les ventes 2017 sont attendues en légère baisse par rapport à 2016, en conséquence des décisions de restructuration de la distribution aux Etats Unis et à Hong Kong et en tenant compte de la situation toujours difficile en Europe. Le groupe s’attend néanmoins à un résultat opérationnel stable. »

#Millet #Lafuma #Calida #Eider #Oxbow