© 2018 Outdoor Experts

Mentions légales

Crédits photos : ©Haibike ©Crespeau Nissan Outdoor Games ©Aurélien Ducroz/Eric Gachet ©POWER BAR ©Millet/B.Delapierre 

June 17, 2019

Please reload

Posts Récents

Paris-Chamonix 2024

June 17, 2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

FF Vélo, le cyclotourisme revisité

October 1, 2018

En 2017, la nouvelle équipe fédérale du cyclotourisme, présidée par Martine Cano, a chargé le cabinet Altimax de réaliser une photo d’ensemble de la discipline et de ses pratiquants afin d’établir la nouvelle stratégie fédérale. Résultat :
 une nouvelle identité pour de nouvelles ambitions.

 

Délégataire depuis 2006, forte de 120 000 adhérents, la FFCT est devenue pour le grand public la « Fédération française de vélo », avec un nouveau logo et une nouvelle identité visuelle, sur le thème « A vélo, tout est plus beau ». Le Ministère des sports n’a pas élevé d’objection devant ce changement, qui a cependant surpris la Fédération française de cyclisme (FFC). Derrière ce changement d’identité se profile une nouvelle politique de développement pour la FFVélo, qui entend embrasser le vaste champ du cyclisme hors compétition. « La nouvelle appellation montre que nous sommes une association où on pratique le vélo non compétitif sous toutes ses formes », note Isabelle Gautheron, la DTN.

 

Selon l’enquête réalisée par Altimax auprès de 14 000 personnes, licenciées ou non, 59 % de la population pratique le vélo, devant la randonnée, le running et la natation, à raison de 6 sorties loisir d’au moins une heure par an (38 %). Le vélo est utilisé comme moyen de transport par 29 % d’entre elles. Mais il évoque surtout la nature, la découverte, la santé et le bien-être, la liberté et la famille. Le cycliste-type a 48 ans, les femmes représentant 36 %. Le VTT et le VTC sont utilisés à 71 %, le vélo de route à 49 % et le VAE à 7 %. 26 % des cyclotouristes utilisent un GPS, 32 % des applications mobiles. 45 % renouvellent leur vélo au moins tous les 5 ans, un achat effectué pour moitié en magasin spécialisé.

 

La FFVélo se présente désormais comme experte en sécurité et en aménagement du territoire. Proche des conseils départementaux, elle aimerait être davantage consultée par les collectivités, comme à Evreux lors de l’élaboration de son « plan vélo ». Elle a accordé le label Territoire Vélo, qui valorise la politique en faveur du cycle, à 37 communes et collectivités. La Fédération souhaite s’intégrer dans le mouvement général en faveur du vélo, où les préoccupations écologiques rejoignent les préconisations de l’OMS sur l’activité physique quotidienne.

La FFVélo rassemble 3 000 clubs et compte 3 800 éducateurs. Ce sont aussi quelque 4 500 rassemblements sportifs et la fameuse Semaine fédérale, créée en 1927, qui s’est déroulée cette année à Epinal (Vosges) accueillant 13 000 participants. Depuis vingt ans, la Fête du vélo propose au printemps des rassemblements amicaux dans toute la France.

 

Avec 18 % de femmes et une moyenne d’âge de 62 ans, la FFVélo cherche à féminiser et rajeunir ses effectifs. Pour attirer de nouveaux licenciés, elle travaille sur des outils comme l’approche pédagogique ou le concept du vélo-santé. L’aventure, les belles randonnées, un prix modéré pour la licence et les engagements font partie de ses arguments. La Fédération s’intéresse aussi au VAE « afin de développer l’activité auprès d’un public plus large ou pour continuer à pratiquer plus long- temps », précise Isabelle Gautheron.

MQ

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous