© 2018 Outdoor Experts

Mentions légales

Crédits photos : ©Haibike ©Crespeau Nissan Outdoor Games ©Aurélien Ducroz/Eric Gachet ©POWER BAR ©Millet/B.Delapierre 

June 17, 2019

Please reload

Posts Récents

Paris-Chamonix 2024

June 17, 2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Edito : de l'aventure

October 23, 2017

 

La question est fréquente, pour ne pas dire sempiternelle : comment traduire le mot « outdoor » ?

Littéralement, il faudrait le traduire par extérieur. Mais alors, quelle différence y aurait-il entre la pratique du tennis en extérieur, par exemple, et celle de la course d’orientation en pleine forêt ?

 

Le plus courant a donc été d’adopter la terminologie sports de nature.

Et cela fonctionne bien dans la majorité des cas. Seulement voilà, certaines activités, à commencer par la randonnée, se pratiquent de plus en plus en ville. On parle ainsi d’outdoor urbain, pas de sports de nature urbains.

Quel est donc cet ingrédient qui donne au terme « outdoor » cette dimension supplémentaire, induite ?

 

L’appellation « hors-stade », utilisée par les coureurs à pied dans les années 70 par opposition à la piste et à la culture fédérale, apporte un éclairage intéressant. En effet, la différence entre le tennis en plein air, même sur gazon, et la course d’orientation en pleine nature, réside tout simplement dans le grillage qui entoure le court.

Car l’outdoor, ce n’est pas seulement être dehors, ni même exclusivement en nature, c’est d’être hors de, c’est sortir d’un enclos, franchir l’enceinte d’un stade, s’affranchir des barrières. C’est le « no-door ».

 

Et dans la notion de sortir (le sort), il y a un côté hasardeux, qui relève de l’aventure. Voilà l’ingrédient qui fait la différence entre les sports outdoor et les sports de stade.

L’aventure c’est aussi la découverte, de l’expédition lointaine à la micro-aventure, voire à l’aventure urbaine.

 

C’est dans l’idée de rassembler tous ces sports au sein d’une même tribune qu’est apparue, en 2002, La Lettre de l’Aventure et des Sports Nature. La Une d’alors, portait sur l’évolution du Raid Gauloises (en photo), épreuve emblématique du sport aventure, vers une « sportivisation » de son format. Le premier marqueur d’une orientation de l’outdoor vers le sport d’endurance et l’avènement du trail. La Lettre de l’Aventure est devenue quelques années plus tard le magazine Outdoor Experts. Et cela fait aujourd’hui quinze ans d’une belle aventure ! 

 

EG/DL

 

photo RG/Monica Dalmasso 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous