© 2018 Outdoor Experts

Mentions légales

Crédits photos : ©Haibike ©Crespeau Nissan Outdoor Games ©Aurélien Ducroz/Eric Gachet ©POWER BAR ©Millet/B.Delapierre 

Please reload

Posts Récents

Edito : Planète montagne

January 17, 2020

1/1
Please reload

Posts à l'affiche

Compressport se renforce dans l’Hexagone

February 24, 2017

 

Changement de distribution pour Compressport. Précédemment distribuée par Sigmax, la marque suisse de compression sportive a ouvert début février une filiale à Annecy. 

« La France est un pays important historiquement et stratégiquement pour la marque », indique Sylvain Laur, fondateur de Compressport. « Sigmax a fait un excellent travail depuis quatre ans, mais le groupe a souhaité se recentrer sur le Japon. Nous avons gardé la même force de vente composée de quatre agents exclusifs ».

Créé en 2008 et présent via des distributeurs dans 80 pays, Compressport réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 10 millions d’euros. Spécialisée dans les sports d’endurance, du triathlon au trail-running, en passant par le cyclisme, le marathon, le ski-alpinisme, la marque est partenaire de nombreux événements, dont l’Ironman pour l’Europe, l’UTMB, la Haute Route, la Maxi-Race, la Pierra Menta Eté, l’Eco-Trail ou encore le circuit Sky Running. Compressport équipe une trentaine d’athlètes et teams, parmi lesquels Nuria Picas, Diego Pazos, Sage Canaday, Julien Chorier (photo), ainsi que les équipes cyclistes FDJ et Etixx. Un ancrage fort dans chacune des communautés sportives qui lui a permis d’asseoir rapidement sa notoriété. « Dans le même esprit de coopération que nous avons créé avec les organisateurs de courses et les athlètes, nous souhaitons entretenir une relation de proximité avec les détaillants », souligne le patron de la marque.

Du manchon au sac-gilet, Compressport a étoffé son catalogue autour de la compression, mais aussi du maintien musculaire « qui permet de réduire le risque de blessure de 30% », de la thermorégulation, du rafraîchissement, de la biocéramique… « Nos produits sont développés en Suisse, fabriqués en Europe et labellisés OekoTex. Nous travaillons avec Swisslastic du groupe Salzmann, qui bénéficie de 130 ans d’expérience dans le secteur médical », indique Sylvain Laur, qui, par ailleurs, s’intéresse de près aux possibilités offertes par les technologies de tricotage 3D en matière de vêtements connectés. Avec toujours comme leitmotiv : « l’amélioration de la performance du sportif ». 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous