© 2018 Outdoor Experts

Mentions légales

Crédits photos : ©Haibike ©Crespeau Nissan Outdoor Games ©Aurélien Ducroz/Eric Gachet ©POWER BAR ©Millet/B.Delapierre 

June 17, 2019

Please reload

Posts Récents

Paris-Chamonix 2024

June 17, 2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Disparition de William Gozzi

February 15, 2017

 

William Gozzi nous a quitté ce mercredi à l’âge de 86 ans. Le monde du ski se souviendra d’un entrepreneur passionné et débordant d’énergie. Tous ceux qui l’ont approché garderont l’image d’un homme foncièrement chaleureux, ouvert aux autres, au charisme magnétique. Grand skieur, William Gozzi était aussi un sportif très éclectique, collectionnant les trophées dans plusieurs autres disciplines : course à pied, natation, golf, ski de fond, bobsleigh ou encore curling, sans oublier un diplôme de moniteur de plongée sous-marine.

William Gozzi a fait ses débuts chez Rossignol. Il a côtoyé les pionniers du ski français, comme Emile Allais ou Henri Oreiller, le premier champion olympique français, dont il a préparé les skis et vissé les carres. « Je m’appliquais à mettre la tête de la vis dans le sens de la glisse. En fait, cela ne changeait pas grand chose, mais psychologiquement c’était très important pour eux », nous confiait William Gozzi, lors d'un entretien sur le 50ème anniversaire de son entreprise.

En 1961, il quitta Rossignol pour créer son propre atelier dans son garage pour préparer les skis et vendre quelques paires. Puis en 1967, il s'agrandit et fonda son premier magasin de sport à Voiron. « Tout a commencé avec le ski. Il y avait tout à faire à l’époque, nous étions aux balbutiements de cette industrie », expliquait-il, avec toujours cette passion qui pétillait dans le regard.

Gozzi Sports, c’est aujourd’hui quatre magasins (deux à Voiron, un à Valence, un à Bourgoin-Jallieu), dirigés par sa fille Pascale. « C’est une grande satisfaction de voir les enfants prendre la relève ». Mais c’est surtout l’histoire de la passion d’un homme pour le sport : « Je n’ai jamais travaillé, je me suis toujours amusé ! », déclarait cet infatigable bosseur. « C’est 50 ans de bonheur dans une profession où j’ai eu beaucoup de plaisir à travailler, je me suis régalé ! Le sport n’est pas un milieu comme les autres, on a des clients sympas et des relations avec les fournisseurs qui ne sont pas celles qu’ont connaît ailleurs. Même dans le business, tout le monde reste sport en général. Une profession extra qui m’a permis de parcourir le monde ». Une belle trajectoire pour un homme qui s'est fait seul, toujours très impliqué dans sa ville autant que dans sa profession. « J’ai toujours eu envie de rendre service aux autres ». Merci William. EG

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous