LOGO%20Outdoor%20Experts%20magPNG2_edite

Le magazine de l'économie des sports outdoor

Ski de rando : les 3 enseignements d'un succès

En quoi le « boom » du ski de randonnée l'hiver dernier a-t-il valeur d’exemple ?



S’inscrivant dans une dynamique de croissance depuis plusieurs saisons, la pratique du ski de randonnée a bénéficié en pleine pandémie de la promotion conjointe des professionnels et d’un véritable engouement de la part du public.

Certes, il y a aussi eu quelques déçus parmi les néo-pratiquants. D’autre part, tous les skieurs qui ont essayé la peau de phoque à défaut de remontées mécaniques ne vont pas abandonner demain les téléskis. Quoi qu’il en soit, le succès du ski de rando a été bien réel et a même été une bouffée d’oxygène pour les professionnels qui ont joué cette carte. Alors, quels enseignements le milieu des sports d’hiver doit-il retirer de cette expérience ?


Le premier, c’est évidemment le besoin de « naturalité » de notre société très urbanisée, qui se traduit par une appétence du public, à des degrés divers d’engagement et d’efforts, pour les activités de nature, qui vont de la simple balade à la cascade de glace. Pour de nombreux vacanciers, avoir essayé la rando, la raquette, la glace ou le chien de traineau, a été une vraie révélation. Ils reviendront d’abord aux sports d’hiver pour le ski de piste, mais beaucoup agrémenteront désormais leurs séjours d’une autre activité. Sans oublier le potentiel encore sous-exploité des non-skieurs en quête de vacances outdoor.


Le deuxième enseignement, c’est l’importance du « ensemble ». Si l’activité ski de rando s’est développée auprès du grand public, ce n’est pas simplement parce que les remontées étaient fermées. C’est aussi parce que tous les professionnels ont œuvré conjointement : les stations en balisant des itinéraires, les magasins en jonglant auprès des fournisseurs pour trouver du matériel à louer, les OT en communiquant, les guides et moniteurs – même l’ESF – en proposant des offres variées, etc. Ensemble, ces professionnels de la montagne ont démontré leur agilité et leur capacité à s’adapter.


Enfin, l’intérêt de proposer du ski de randonnée en station, jugé un temps paradoxal, n’est plus à démontrer. Les dernières résistances du milieu des remontées mécaniques ou de certaines mairies viennent de s’effondrer. A l’évidence, le public est en attente d’une pluralité d’activités et cela doit s’organiser pour en favoriser le développement. // EG


©photo Zag Skis