Le magazine de l'économie des sports outdoor

Puigmal veut renaître avec un projet quatre saisons

Puigmal, station des Pyrénées Orientales, fermée en 2013 à cause du manque de neige, tente de se reconstruire en proposant des parcours sportifs de ski de randonnée, de trail, de VTT et de Nordic Walking (marche nordique), avec l’appui du groupe Rossignol.


Le Puigmal (2910 m) est un sommet des Pyrénées Orientales, ouvert sur l’Espagne. Il a aussi donné son nom à une station de ski, installée sur ses flancs, qui domine la vallée de Cerdagne. Créée en 1975, la petite station, située entre 1800 m et 2600 m, a fermé en 2013, faute d’un enneigement suffisant et d’« une affluence en berne, témoigne Stéphane Surroque, vice-président au développement économique de la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne. On rencontrait des difficultés financières à faire perdurer la station. »

La dette bancaire avoisinait les 6,5 millions d’euros et le déficit structurel de fonctionnement était de 1,8 millions d’euros. « Pour des communes de 600 habitants environ, les annuités étaient énormes, explique Isidore Peyrato, maire d’Err, l’une des six communes membre du syndicat intercommunal qui exploitait la station. Les collectivités étaient plombées et il fallait trouver des solutions. »

En 2016, la Communauté de Communes a fait réaliser un projet de territoire. La thématique sportive portait le débat sur le futur du Puigmal « pour que la station ne devienne pas une friche touristique ». C’est le groupe Rossignol qui, par l’intermédiaire de son service Outdoor Experiences, proposait une reconversion du site en station quatre saisons, qui a été retenu pour mener ce projet parce que « ce choix de se diriger vers un tourisme quatre saisons doit nous permettre de canaliser des activités sur le territoire, explique Georges Armengol, président de la Communauté de Communes. Nous voulons aussi irriguer les différentes vallées à partir du Puigmal. »

L’objectif est de combler un déficit d’attractivité sur le volet touristique que la fermeture de la station a engendré. Jusqu’en 2013, un euro investi dans la station rapportait 5 euros dans la vallée. L’ambition en se tournant vers une formule quatre saisons avec du ski de randonnée, du trail, du nordic walking et du VTT, est de ramener du monde à Puigmal et plus globalement dans la vallée de Cerdagne. « On a essayé de mettre en place un projet qui permette d’assurer une attractivité du territoire pour des nouvelles pratiques et que cette attraction soit un levier économique pour ce territoire, insiste Stéphane Surroque. Notre volonté, c’est aussi de raconter l’histoire du territoire et de faire vivre le territoire à travers ça. » Des formations ont été mises en place pour que les acteurs de la vallée se familiarisent avec le projet et se l’approprient. « On veut bénéficier de leur expertise, traduit le vice-président au développement économique de la Communauté de Communes Pyrénées Cerdagne. L’idée est de recréer de l’emploi et d’arriver à travailler tous ensemble pour aboutir au meilleur modèle et ainsi que notre site puisse vivre, travailler et par virtuosité servir le plateau. »

A l’horizon 2022, tous les acteurs du projet veulent que celui-ci fasse sens et soit une référence. Si la station a ouvert en décembre 2019 et que la pandémie a ralenti son développement, les perspectives à long terme restent nombreuses. La réutilisation des remontées mécaniques sur le haut de la station pour une utilisation quatre saisons en fait entre autre partie. //B.Prato